Le kale est devenu à la mode grâce à quelques stars hollywoodiennes qui l'ont découvert. Pourtant, c'est une vieille variété de chou, à la base même un chou fourrager que nos ancêtres n'appréciaient pas plus que ça. Il faut dire que ses feuilles sont très corriaces et que son goût est très prononcé. Pour qu'il soit vraiment bon, il faut que ce chou là, qui résiste au champ tout l'hiver, ait vécu quelques temps des températures négatives. Ainsi, son goût sera plus sucré.
Le kale, ou grünkohl en Allemagne, est un plat traditionnel de l'hiver dans le Nord du pays. Je l'y ai découvert alors que j'habitais à Hanovre dans les années '90. Après des essais de kale cru qui ne m'ont pas vraiment convaincus (la recette est ici), j'ai eu envie de le cuisiner comme je l'avais aimé alors. Soulagement: je l'ai vraiment aimé et toute la famille avec moi! Souvent, la tradition ça a du bon! Les anciens ne faisaient pas que de mauvaises choses, bien au contraire!

Ce qu'il vous faut pour 4 personnes:
1kg de chou frisé non pommé (kale)
400g de pommes de terre
4 saucisses fumées
4 saucisses de Frankfort
1 gros oignon jaune

Vous retirez les grosses tiges des feuilles de chou (un peu comme on le fait pour les épinards). Vous les lavez bien et vous les blanchissez 2 mn (vous les passez 2mn à l'eau bouillante donc) et vous égouttez. Dans un faitout à fond épais, vous versez un filet d'huile d'olive et vous émincez l'oignon que vous faîtes suer. Vous ajoutez les feuilles de kale, les saucisses fumées et 20cl d'eau. Vous couvrez et vous laissez cuire à l'étouffée pendant 50mn environ à feu tout doux. Vous épluchez les pommes de terre, vous les coupez en morceaux et vous les faites cuire à la vapeur pendant environ 15mn. A l'issue des 50mn, vous aoutezles saucisses de Frankfort et vous laissez cuire 5mn de plus. Vous servez le tout sans tarder!

DSC_2831