La châtaigne.... Que de souvenirs d'automne! Ramassées dans les bois puis grillées dans la cheminée ou au four...... Evidemment, les cuisiner est particulièrement éprouvant pour les doigts puisqu'il faut les travailler chauds bouillants pour retirer au mieux la deuxième peau. A moins que l'un d'entre vous n'ait la méthode miracle! Dans ce cas, écrivez-la moi! Je me demande par exemple si l'extracteur de jus pourrait éventuellement servir, surtout lorsque l'on veut les utiliser en purée... Je ferai des essais à l'automne prochain!

La châtaigne, mis à part son goût exquis et raffiné possède en plus l'avantage de ne pas contenir de gluten et d'avoir un index glycémique faible (en d'autres termes, c'est un sucre lent): donc ça nourrit bien, sainement et évite les fringales quelques heures après avoir mangé.

Pour cette recette (merci Claire!), c'est de la farine de châtaigne que j'ai utilisée. Quand on ouvre le paquet, on peut sentir une légère odeur de fumé. C'est que les châtaignes sont grillées avant d'être transformées en farine.

Ce qu'il vous faut pour 10 petits coeurs:
2 verres de farine de châtaigne
1 verre de sucre de canne complet (ou de miel)
1/2 verre d'huile végétale type tournesol ou olive
1 verre de lait (de riz par exemple ou d'amande)
1 sachet de levure

Vous préchauffez le four à 170°.
Vous mélangez les oeufs entiers avec le sucre (ou le miel fondu), vous ajoutez la farine et la levure et vous mouillez avec le lait jusqu'à obtenir un mélange très homogène. Vous versez la pâte ainsi obtenue dans des moules (huilés et farinés s'ils ne sont pas en silicone). Vous enfournez une 15aine de minutes.
Vous démoulez lorsque les petits coeurs sont encore tièdes.

Délicieusement tendres et parfumés, ces petits coeurs sont un délice, à condition bien sûr d'apprécier le goût de la châtaigne, n'est-ce pas?!

DSC_1314

Quelques petites remarques:
Evitez à tout prix le sucre blanc raffiné! Même le sucre roux industriel que l'on trouve dans les supermarchés n'est rien d'autre que du sucre blanc recoloré! Le sucre blanc subit un processus de fabrication abominable: hautes températures, produits chimiques.... Au final, c'est un produit très nocif pour la santé, à l'origine du diabète gras notamment. C'est un produit qui ne contient plus aucuns minéraux et qui de ce fait, va provoquer dans le corps une déminéralisation. Dans toutes les sucreries industrielles, les gâteaux, les chocolats: il est là! Et plus on en mange, plus on a faim et plus on en remange! Facile de tomber dans un cercle vicieux.
Préférez lui le sucre de canne complet ou le miel. Même si de toutes les façons, il faut manger le moins de sucre possible. Mais pour le peu qui reste, il vaut quand même mieux utiliser un produit de qualité. Le Rapadura par exemple a en plus un excellent goût.
Vous pouvez également remplacer le sucre par la Stevia. C'est une plante d'Amérique du Sud qui a un pouvoir hypersucrant mais sans contenir de sucre. En gros, c'est équivalent à l'aspartam mais sans tous ses horribles méfaits sur la santé. La Stévia a longtemps été interdite en France alors que ses bienfaits avaient été prouvés depuis logntemps et que d'autres pays l'avaient tout de suite reconnue. L'industrie agroalimentaire y était bien sûr pour quelque chose. Mais même la grande marque américaine de soda brun va bientôt sortir un soda sucré à la Stévia.
La Stévia s'utilise très bien dans les yaourts par exemple et elle a un petit goût de réglisse. Il faut l'utiliser avec parcimonie car elle a un pouvoir sucrant très très puissant! La pointe d'un cure dent est bien suffisant. On peut l'acheter dans les magasins bio maintenant ou bien directement sur internet. Les plus courageux pourront achèteront la plante directement!

Si le goût de la châtagine vous dérange, vous pouvez tout à fait mélanger moitié farine de châtaigne et moitié farine de blé complète.
Dans la pâte à crêpe, j'utilise aussi de la farine de châtaigne. Ainsi, les crêpes ont une meilleure valeur nutritive et pas besoin de sucrer! La châtaigne sucre naturellement les crêpes!

Bon appétit!