Les Jardins de Priape cuisinent

20 juillet 2015

Biscuit aux courgettes et à l'anis sans gluten ni produits laitiers

Enfin, il pleut! C'est un pur plaisir après ces longues semaines de soleil brûlant. Il y a bien eu ces quelques gouttes orageuses sous lesquelles nous avons presque dansé mais ce matin, c'est un bon vieux crachin qui s'est installé. Pas de quoi nourrir la terre ni les plantes, non mais ça fait du bien! J'en oublierais presque les marteaux piqueurs et disqueuses qui travaillent juste au dessus de nos têtes! Pour la bonne cause certes puisqu'il s'agit de la rénovation de notre maison. Le bruit raisonne dans les murs, le plafond avec intensité. Cela n'empêche pas le petit dernier de dormir à poings fermés. Je me demande bien comment il fait! 

Dehors, la saison des courgettes bat son plein. Chaque jour, la récolte s'impose et gare si nous passons notre tour une seule journée: la production triple voire quadruple tant les courgettes grossissent vite! Pour varier les plaisirs, vous pouvez accommoder la courgette à toutes les sauces. Peut-être avez-vous déjà testé mon fameux gâteau chocolat courgette, super moelleux et très chocolaté? Il y en a plusieurs versions: sans gluten et avec. Sinon, foncez tête baissée car c'est vraiment excellent!!
Aujourd'hui, je vous propose une autre association: la courgette et l'anis. Pour l'oeil, c'est un mélange parfait: le vert de la courgette se marie parfaitement avec l'anis. Les parfums sont délicats et vraiment, c'est DÉLICIEUX!!

Ce qu'il vous faut pour une douzaine de parts:
200g de farine de riz
1 sachet de poudre levante
2 gros oeufs
140g de miel liquide ou fondu
3 cuillères à soupe d'anis en grain
2 cuillères à soupe d'anis en poudre
110g d'huile d'olive
350g de courgettes râpées
3 gouttes d'huile essentielle de citron

Vous préchauffez le four à 180°.
Vous râpez les courgettes avec la peau si elles sont bio.
Dans un saladier, vous versez la farine, les anis et la levure. Vous mélangez et vous ajoutez les oeufs entiers. Vous mélangez puis vous ajoutez le miel, l'huile essentielle et l'huile. Vous mélangez puis vous ajoutez la courgette. Vous mélangez bien. Vous huilez un moule plat (type moule à gâteau roulé), vous versez la pâte et vous enfournez pendant 25mn.

DSC_3694

Posté par moussetic à 08:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


13 juillet 2015

Tarte à la groseille façon tarte au citron

Après cette longue absence très remplie de nouveaux projets (qui n'ont rien à voir avec la cuisine mais plutôt avec notre exploitation maraîchère), me revoici entre deux bassines de confitures! Il faut dire que c'était la pleine saison des fraises, de la rhubarbe, des cassis et maintenant, c'est au tour des groseilles de passer à la casserole. Les étagères se remplissent de délicieux petits pots colorés qui garniront cet hiver nos crêpes et autres délices pour notre plus grand bonheur.
Pour la petite histoire, j'ai fait une tentative pour faire du sirop de cassis qui s'est transformé en gelée de cassis. Dommage que j'ai tout mis en bouteilles à goulot étroit: ce n'est pas très pratique pour récupérer la gelée!!!!! Je ferai mieux la prochaine fois! Avant d'attaquer la gelée de groseille, j'ai voulu essayé une tarte. L'acidité de la groseille fait penser à une tarte au citron. Délicieux!
Pendant ces quelques mois d'absence, j'en ai profité pour relire l'ouvrage du Dr. Seignalet. Il mentionne dans son régime hypotoxique l'éviction des céréales mutées puis par extension du gluten. Finalement, j'en ai déduit qu'une céréale ancienne bio et non modifiée pouvait convenir au régime Seignalet et comme nous ne sommes pas intolérants au gluten, cela ne devrait pas poser de problème. J'ai donc réintroduit dans notre alimentation de la farine d'épeautre, variété non hybride et bio bien sûr. Cette réintroduction se fait sans excès, je préfère tout de même éviter une sur-présence de céréales dans notre alimentation. Mais il faut dire que pour les pizzas et pour les tartes, c'est tout de même meilleur qu'une pâte sans gluten. J'avais même fini par faire l'impasse à force d'être déçue. Nous observerons avec le temps si c'était ou non un bon choix.
Pour la pâte de cette tarte à la groseille, je n'ai pas utilisé de produits laitiers mais de la farine d'épeautre et cette recette ICI.

Ce qu'il vous faut pour 6 personnes:
1/2 recette de pâte à tarte version sucrée dans laquelle j'ai ajouté deux cuillères à soupe de poudre d'amandes
130g de purée de groseilles
1 très gros oeufs ou 2 petits
55g de sucre de canne
40g de poudre d'amande

Vous étalez la pâte à tarte et vous en garnissez un petit moule. Vous préchauffez le four à 180°.
Vous passez les groseilles à l'extracteur de jus pour en récupérer la pulpe. Si vous n'avez pas d'extracteur, vous pouvez les écraser dans les mailles d'un chinois. Vous séparez jaune et blanc d'oeuf. Avec le jaune vous ajoutez 35g de sucre et vous mélangez bien. Vous ajoutez la poudre d'amande et la pulpe de groseilles. Vous mélangez. Vous battez le blanc en neige en ajoutant 15g de sucre. Quand le blanc est bien ferme, vous l'incorporez au mélange précédent avec douceur! Vous versez sur la pâte à tarte. Vous enfournez pendant 30mn. Vous attendez le refroidissement de la tarte avant de la déguster. Vous pouvez décorer avec des grains de groseille.

DSC_3642

Posté par moussetic à 10:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2015

Taboulé de carottes et céleri au curry sans gluten ni produits laitiers

Je ne sais pas vous mais mon robot qui fait tout a la fâcheuse tendance à ne pas râper entièrement les légumes que je lui offre à manger: il y a toujours des morceaux qui se glissent entre le couvercle et la lame et qui ne sont donc jamais râpés. Quand je fais de la soupe ce n'est pas un problème mais je n'ai pas forcément toujours besoin ou envie d'une soupe lorsque je souhaite râper des légumes! Du coup, j'ai utilisé une technique déjà montrée sur ce blog: je coupe les légumes en morceaux et je les passe à la lame en S de mon robot. Cette fois-ci: rien ne lui résiste donc pas de gâchis!! On obtient alors une semoule c'est pourquoi j'ai donné le nom de taboulé à ce plat! La carotte adoucit le céleri et le curry du Sri Lanka parfume agréablement l'ensemble. Un vrai régal!!

Ce qu'il vous faut pour 6 personnes:
1/2 céleri rave
3 carottes
6 cuillères à soupe d'huile d'olive
le jus d'un citron
2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
2 cuillères à café de curry du Sri Lanka
4 cuillères à soupe de gomasio

Vous épluchez les légumes, vous les lavez et vous les coupez en morceaux. Vous les mettez dans le bol du mixeur avec sa lame en S et vous mixez jusqu'à obtenir une semoule. Vous versez dans un saladier et vous ajoutez les ingrédients de la sauce. Vous mélangez bien et vous attendez environ deux heures avant de déguster.

DSC_3090

Posté par moussetic à 16:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mars 2015

Mendiants au chocolat noir, amande, noisette et raisin sans gluten ni produits laitiers

Grâce à ma tempéreuse à chocolat, je réussis enfin de très beaux chocolats qui ne blanchissent pas dans le temps et qui ne fondent pas dès qu'on y touche. C'est un sacré pas de géant que j'ai accompli dans ce domaine car cela faisait longtemps que je m'y essayais mais en vain. Voici donc pour continuer dans la saga des chocolats de Pâques, des mendiants. Les mendiants sont faciles à réaliser mis à part le tempérage du chocolat! Je les ai réalisé avec mon petit garçon de 3 ans et demi qui a déposé les amandes, noisettes et raisins sur chaque pastille de chocolat encore chaud. Pour un enfant, c'est un bon exercice de motricité, de reconnaissance et de calcul car je lui ai demandé de déposer sur chaque pastille de chocolat: une amande une noisette et deux raisins secs!  Il était très content et ses deux mains supplémentaires permettent de travailler plus rapidement: la déco gourmande tient mieux lorsqu'elle est déposée sur le chocolat chaud mais seul, ce n'est pas si facile à réaliser: entre la masse de chocolat qui refroidit trop vite dans la tempéreuse pendant que l'on place la déco et les pastilles de chocolat qui deviennent trop dures pour y déposer la déco, difficile de choisir!!!!!

Et n'oubliez pas de voter pour not' bô gâtô au chocô par ici: c'est le numéro 6!! Un beau gateau tout spécialement sans gluten ni produits laitiers, le seul du concours!!

Ce qu'il vous faut pour une quarantaine de mendiants:
500g de chocolat noir (ou au lait si vous préférez) de très bonne qualité
40 amandes
40 noisettes
80 raisins secs

Pour le tempérage du chocolat, vous pourrez plein de façons de faire sur le web. Voici comment j'ai procédé:
Dans la tempéreuse, j'ai déposé le chocolat le matin (c'est très long à fondre!) et j'ai positionné le thermostat sur 50°. Le chocolat a fondu doucement et j'ai remué de temps en temps. Ensuite, j'ai refroidi le chocolat toujours dans la tempéreuse à 20°. Il faut vérifier la température du chocolat avec un thermomètre. Ensuite, il faut faire à nouveau chauffer le chocolat: pour le noir, il faut que la température soit de 31 à 32°, pour le chocolat au lait il s'agit de 30 à 31°. Quand la température est atteinte, on laisse le chocolat dans la tempéreuse pendant tout le temps du travail (sinon, il va refroidir et durcir). A l'aide d'une cuillère, on fait des petits tas de chocolat sur un plaque en silicone ou sur du papier sulfurisé et tout de suite on y place amande, noisette et raisins (ou ce que vous voulez!). Vous laissez refroidir et durcir le chocolat et vous les détachez. Je les ai ensuite dispachés dans des sachets qui attendent gentiment le lapin de Pâques!!

 

gif chocos

Posté par moussetic à 17:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2015

Chocolats noirs Gianduja de Pâques sans gluten ni produits laitiers

A Noël dernier, mes chocolats maison ont fait fureur. Mamounette a même affirmé que je pouvais ouvrir ma propre boutique. Mais ma fabrication est bien trop artisanale pour cela: c'est que j'y passe du temps dans ma cuisine pour quelques petits chocolats! Et puis, j'avoue que la matière première de 1ère qualité utilisée y contribue tout de même pour au moins 80%!!
Pour Pâques, je viens de commencer ma "production" avec des coeurs Gianduja. Si vous aimez et tolérez le chocolat au lait, je vous expliquerai aussi comment faire. Ces coeurs sont une vraie tuerie! Je vais devoir bien les camoufler jusqu'au jour J sous peine de ne plus rien avoir à cacher le 5 avril!!!!
C'est sûr que des noisettes torréfiées et du chocolat, cela ne peut être qu'à tomber!!

Ce qu'il vous faut pour une 30aine de coeurs chocolat noir Gianduja:
210g de sucre glace ou à défaut du sucre de canne et un mixeur à lame
250g de noisettes
250g de chocolat noir

Sur la plaque du four, vous étalez les noisettes entières que vous enfournez à four froid à 150° pendant 30mn. Vous retirez les noisettes du four. Vous les laissez refroidir puis vous les frottez entre vos mains pour retirer les peaux. Vous versez les noisettes avec le sucre glace dans le mixeur à lame (si vous n'avez pas de sucre glace alors vous versez le sucre en premier et vous le mixez tout seul dans le mixeur à lame puis ensuite vous ajoutez les noisettes). Vous mixez. Vous étalez les noisettes et le sucre sur une plaque du four. Au dessus, vous répartissez les morceaux de chocolat noir et vous enfournez pendant 2h30 - 3h à 40° dans le four préchauffé. Vous remuez de temps en temps. A la sortie de four, vous versez dans des moules et vous laissez refroidir.

Ce qu'il vous faut pour une 30aine de coeurs chocolat au lait Gianduja:
125g de sucre
200g de noisettes
50g d'amandes
250g de chocolat au lait

Vous procédez de la même façon. j'ai juste réduit les quantités de sucre, le chocolat au lait étant plus sucré que le chocolat noir. J'ai aussi remplacé 50g de noisettes par 50g d'amandes pour un délicieux résultat.

DSC_2542

 

Posté par moussetic à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



23 mars 2015

Not' plus bô gâtô au chocô pour le concours photo de la chocolaterie Castelain

CCI22032015_0000

Not' plus beau gâteau au chocolat, nous l'avons réalisé en famille avec Mademoiselle (11 ans) à la conception graphique, moi à la conception gustative et architecturale, Bébé (3 ans 1/2) au collage des lettres sur l'affichette et le reste de la famille à la dégustation (Mamounette, Papounet, l'Adolescent, Bébé, le Maraîcher). Dans l'absolu, ce n'est certainement pas le plus bô gâtô au chocô du monde mais dans nos coeurs, c'est vraiment le plus bô!! Et c'est bien ça qui compte, non?! Ensuite, c'est juste une histoire d'objectif! Heureusement que c'était un très gros gâteau car c'est toujours bien difficile de retenir les foules pour prendre des photos quand on commence à couper un gâteau surprise comme celui-là! A l'extérieur, il ne paie pas de mine (mais fait bien envie quand même) mais à l'intérieur, quand on commence à couper, on entend les wouhaou! et ça, ça réchauffe les coeurs, je vous l'assure, de celles qui ont transpiré pour le réaliser et qui se sont demandées jusqu'au bout si ce serait réussi!!

Nous vous présentons donc notre gâteau surprise au chocolat et à la vanille sans gluten ni produits laitiers (pour rendre la chose un peu plus complexe quand même!): tantan....... pour le concours du plus beau gâteau au chocolat de la Chocolaterie Castelain.

CCI22032015_0001

Lorsque vous réaliserez un gâteau damier, il est essentiel d'avoir la même quantité de pâte de chaque couleur et d'avoir deux gâteaux de texture similaire et qui gonflent également de la même façon. Sinon, vous aurez des bandes de différente hauteur et votre damier ne sera pas très beau (et oui, je sais de quoi je cause car ce n'était pas le premier essai!!). Vous avez ensuite deux techniques: celle des rectangles et celle des cercles. Pour avoir tester les deux méthodes, je préfère celle qui utilise des rectangles celle donc que je vous présente ici. Le résultat est plus bô et comme c'est un bô dessert que l'on veut quand on réalise ce type de gâtô, autant avoir le meilleur résultat possible. Ce gâteau sera parfait pour un anniversaire ou une fête. Son glaçage au chocolat cache les damiers et l'effet surprise est garanti! J'ai choisi chocolat et vanille pour les deux couleurs mais vous pouvez, à l'aide de colorants, varier les effets à l'infini.

Ce qu'il vous faut pour une bonne 15aine de parts:
Pour le gâteau au chocolat
200g de chocolat noir 70%
20cl de crème de riz liquide
l.5 pot à yaourt d'huile d'live
2.5 pots à yaourt de sucre de canne
4 pots à yaourt de farine de riz complet
1 sachet de levure
3 oeufs

Pour le gâteau à la vanille
20cl de crème de riz liquide
1.3 pot à yaourt d'huile d'olive
2.5 pots à yaourt de sucre de canne
4 pots à yaourts de farine de riz complet
1 sachet de levure
4 oeufs
1 gousse de vanille

Pour la ganache au chocolat
200g de chocolat noir
200g de crème d'amande

Pour le glaçage au chocolat
150g de chocolat noir
200g de crème d'amande
1 cuillère à soupe de miel d'acacia

Vous préchauffez votre four à 160°. Si vous avez deux plaques de four de taille identique, vous pourrez faire cuire vos deux gâteaux en même teps. Sinon, il vous faudra procéder en deux étapes. L'idée est d'utiliser des moules rectanglaires de même taille pour faire cuire chaque gâteau.

Pour le gâteau au chocolat:
Dans un saladier, vous versez le sucre et les oeufs. Vous battez jusqu'à ce que le mélange soit mousseux. Vous ajoutez la farine et la levure et vous mélangez. Dans une casserole, vous faîtes fondre à feu très très doux (ou au bain marie pour être plus sûr) le chocolat. Vous versez le chocolat fondu dans le saladier ainsi que la crème de riz et vous mélangez. Vous ajoutez l'huile et vous mélangez énergiquement. Vous réservez.

Pour le gâteau à la vanille:
Dans un saladier, vous versez le sucre et les oeufs. Vous battez jusqu'à ce que le mélange soit mousseux. Vous ajoutez la crème de riz et vous mélangez. Vous ajoutez les grains de vanille et vous mélangez. Vous ajoutez la farine et la levure et vous mélangez. Vous ajoutez l'huile et vous mélangez énergiquement. Vous réservez.

Vous recouvrez deux plaques de four de papier sulfurisé et vous versez dans l'une la pâte au chocolat et dans l'autre, la pâte à la vanille. Vous enfournez pendant 45mn environ.

Vous laissez les gâteaux refroidir pendant au moins deux heures sur une grille. Vous coupez les bords des gâteaux de façon à obtenir deux beaux rectangles. Vous mesurez vos gâteaux et découpez des bandes de même largeur. Dans mon cas, les bandes mesuraient 5cm. L'idée est d'avoir le moins de perte possible évidemment. Vous préparez un grand plat qui pourra accueillir le gâteau. Vous comptez vos bandes pour les répartir au mieux au fil des étages. J'avais 10 bandes de chaque gâteau. J'ai donc décidé de monter 4 étages de 5 bandes chacun.

Pour la ganache:
Dans une casserole vous faîtes fondre tout doucement le chocolat. Dans une autre casserole, vous faîtes chauffer la crème d'amande jusqu'aux premiers bouillons. Vous versez 1/3 de la crème sur le chocolat fondu et vous mélangez vivement. Puis vous versez un autre tiers de crème et vous mélangez vivement. Vous versez le reste de crème et vous mélangez vivement. La crème au chocolat doit être bien brillante et homogène. Sinon, mélangez encore vivement!

Le montage:
Vous prenez une première bande de gâteau au chocolat, vous le déposez sur le plat. Vous prenez une bande de gâteau à la vanille, vous en enduisez les longueurs avec la ganache à l'aide d'une cuillère à soupe. Vous placez cette bande le long de la bande au chocolat et vous appuyez bien. Vous continuez avec une bande au chocolat et ainsi de suite. Dans mon gâteau, ma base était composée de 5 bandes pour faire le premier étage. Vous commencez ensuite le deuxième étage en enduisant de ganache toute la surface du premier étage. Au dessus de la première bande de gâteau au chocolat, vous placez une bande de gâteau à la vanille. Et ainsi de suite. Vous suivez? C'est plus facile à faire qu'à expliquer par écrit!!!!!
Vous placez le gâteau au réfrigérateur pendant au moins 2h. Il va se consolider et il sera alors prêt à accueillir le glaçage.

Le glaçage:
Dans une première casserole, vous faîtes fondre le chocolat avec 1 cuillère à soupe de miel. Dans une autre casserole, vous faîtes bouillir la crème d'amande. Vous procédez de la même façon que pour la ganache: vous versez la crème par 1/3 dans le chocolat et remuez énergiquement.
Vous sortez le gâteau du réfrigérateur. Vous versez le glaçage sur le gâteau (au milieu d'abord puis sur les côtés en essayant de ne pas trop en faire couler sur le plat de service). Si vous avez des endroits non recouverts de chocolat, vous pouvez lisser à la spatule.
Si vous êtes doué, sûr de vous, bien équipé, vous pouvez déplacer votre gâteau sur un plat de service tout beau, tout propre.

Une réalisation commune de Mademoiselle et Moussetic

damier 2

 

 

 

Posté par moussetic à 09:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mars 2015

Cake marbré aux noisettes, chocolat et courge sans gluten ni produits laitiers

Vous allez me dire que la saison des courges est terminée et vous aurez presque raison! Certaines courges, conservées bien au sec et dans un environnement plutôt chaud et aéré, peuvent se conserver très longtemps. Il nous en reste donc quelques unes, pas assez pour en garnir les paniers hebdomadaires car, vous l'aurez compris, celles qui restent ont été conservées dans la cuisine de notre maison!! Je vous aime, là n'est pas la question mais de là à stocker quelques centaines de courges dans ma cuisine, il y a ....... une étape que je ne suis pas encore prête à franchir!
Pour quelques petites soupes qui, même s'il fait plutôt beau et chaud l'après midi en ce moment, nous réchauffent bien lorsque nous avons passé toute la matinée dehors à travailler, et pour quelques petits gâteaux, il reste encore quelques petites ou grosses courges!!
Avec la courge Queenland Blue, qui a un peau assez dure, j'ai réalisé ce délicieux cake marbré marron-orange: un cake très seventies en somme! Pour éviter de passer trop de temps à éplucher cette peau coriace, je préfère couper la courge en quartiers (et surtout plantez avant tout la pointe du couteau dans la courge et faîtes effet de levier pour couper. Sinon, vous risquez de voir la lame du couteau déraper et s'enfoncer dans un doigt ou une paume de main bien plus tendres que cette satanée courge!!!). Je fais ensuite cuire les quartiers à la vapeur. Quand c'est cuit (et refroidi!), je détache la peau: c'est alors un vrai jeu d'enfant! Ensuite, vous pouvez utiliser la chair pour des purées, des gâteaux, pour la congélation,.... A votre guise.

Ce qu'il vous faut pour 10 parts environ:
300g de purée de courge (ici courge Queenland Blue mais toute autre courge peut aussi bien convenir)
130g de farine de riz complet
100g de chocolat noir
50g de miel
50g de sucre de canne
70g de noisettes
70g d'huile d'olive
3 oeufs
1 sachet de poudre levante
1 gousse de vanille
graines de courge et sucre de canne pour la décoration

Vous concassez les noisettes avec un mixeur à lame. Vous les passez au four à 150° pendant 15mn pour les torréfier. Vous cassez le chocolat en morceaux et vous les mettez dans une casserole avec le miel. Vous faîtes fondre très très doucement en remuant régulièrement. Dans un saladier, vous versez la farine, la levure, les noisettes et vous mélangez. Vous ajoutez les oeufs et vous mélangez. Vous ajoutez l'huile et la purée de courge et vous mélangez bien. Vous préchauffez le four à 160°.
Vous divisez la pâte en deux. Dans une partie, vous ajoutez le chocolat fondu et vous mélangez. Dans l'autre partie, vous ajoutez le sucre et les graines de vanille. Vous mélangez bien.
Vous huilez un moule à cake. Vous versez alternativement une cuillère à soupe de mélange vanille et de mélange choco: les enfants adorent cette étape alors laissez les faire! Ce jour-là, c'est notre bout'chou de 3 ans qui s'y est amusé! Vous saupoudrez de quelques graines de courge et de sucre de canne et vous enfournez pour 1h. C'est beau, non? Et en plus, c'est bon!!!!

DSC_2893

Posté par moussetic à 09:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2015

Grünkohl ou chou pommé non frisé ou kale cuisiné comme traditionnellement en Allemagne

Le kale est devenu à la mode grâce à quelques stars hollywoodiennes qui l'ont découvert. Pourtant, c'est une vieille variété de chou, à la base même un chou fourrager que nos ancêtres n'appréciaient pas plus que ça. Il faut dire que ses feuilles sont très corriaces et que son goût est très prononcé. Pour qu'il soit vraiment bon, il faut que ce chou là, qui résiste au champ tout l'hiver, ait vécu quelques temps des températures négatives. Ainsi, son goût sera plus sucré.
Le kale, ou grünkohl en Allemagne, est un plat traditionnel de l'hiver dans le Nord du pays. Je l'y ai découvert alors que j'habitais à Hanovre dans les années '90. Après des essais de kale cru qui ne m'ont pas vraiment convaincus (la recette est ici), j'ai eu envie de le cuisiner comme je l'avais aimé alors. Soulagement: je l'ai vraiment aimé et toute la famille avec moi! Souvent, la tradition ça a du bon! Les anciens ne faisaient pas que de mauvaises choses, bien au contraire!

Ce qu'il vous faut pour 4 personnes:
1kg de chou frisé non pommé (kale)
400g de pommes de terre
4 saucisses fumées
4 saucisses de Frankfort
1 gros oignon jaune

Vous retirez les grosses tiges des feuilles de chou (un peu comme on le fait pour les épinards). Vous les lavez bien et vous les blanchissez 2 mn (vous les passez 2mn à l'eau bouillante donc) et vous égouttez. Dans un faitout à fond épais, vous versez un filet d'huile d'olive et vous émincez l'oignon que vous faîtes suer. Vous ajoutez les feuilles de kale, les saucisses fumées et 20cl d'eau. Vous couvrez et vous laissez cuire à l'étouffée pendant 50mn environ à feu tout doux. Vous épluchez les pommes de terre, vous les coupez en morceaux et vous les faites cuire à la vapeur pendant environ 15mn. A l'issue des 50mn, vous aoutezles saucisses de Frankfort et vous laissez cuire 5mn de plus. Vous servez le tout sans tarder!

DSC_2831

Posté par moussetic à 15:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2015

Des oeufs pour les cheveux: ici, c'est no poo!

Parce que dans la cuisine, on peut aussi concocter des cosmétiques, des produits ménagers, des remèdes santé, parce que là encore il s'agit bien d'assembler ensemble des ingrédients, je crois donc que cette nouvelle rubrique a tout à fait sa place ici sur ce blog!
Le 20 octobre 2013, c'est la date à laquelle j'ai réalisé mon dernier shampoing traditionnel, avec un vrai shampoing, bio certes mais un shampoing quand même. Mais j'en avais marre d'avoir les cheveux graisseux, tristes et lourds. Au fil de mes lectures sur le web et dans ma bibliothèque, je suis arrivée à la conclusion qu'une autre voie était possible. Évidemment, quand j'ai raconté ça à mes enfants, ils ont tout de suite fait un gros: "beurk, mais c'est dégoûtant!" Il faut dire qu'à l'adolescence et à la pré adolescence, c'est plutôt deux douches par jour qu'ils prennent ces deux-là! Ils ont peur de leur apparence et veulent toujours être au top, même si des shampoings trop fréquents provoquent des cheveux tout moches et ternes: ils le constateront plus tard, quand les hormones auront ralenti leur taquinerie!!
J'ai donc commencé le no poo (pour ceux qui ne connaissent pas ce terme à la mode, il s'agit de ne plus utiliser de shampoing pour se laver les cheveux) par un virage très brutal: je ne me suis pas lavé ni rincé les cheveux pendant 15 jours. J'ai juste utilisé un peu d'argile verte pour absorber l'excès de sébum. Ensuite, j'ai rincé tout simplement mes cheveux 1 à 2 fois par semaine avec de l'eau très chaude. Puis j'ai appliqué un mélange de vinaigre de cidre et d'huiles essentielles (ylang-ylang et cèdre d'atlas) après les avoir rincés et frottés avec une serviette, 1 à 2 fois par semaine toujours selon mes envie et l'état de mes cheveux. Le vinaigre a permis à mes cheveux de retrouver de la légèreté et de la brillance. Je pense que ceux qui me côtoient régulièrement n'ont pas remarqué que je ne me lavais plus les cheveux!
Ma mère m'a aussi raconté que lorsqu'elle était jeune, elle se faisait des shampoings à l'oeuf et au rhum. Ma coiffeuse en fait aussi à sa fille à la maison (même si elle utilise malheureusement des produits chimiques et classiques dans son salon!). Je me suis donc dit que je pouvais essayer moi aussi! Un peu de recherches et j'ai mis au point ma propre formule bien adaptée à mes cheveux et à mon cuir-chevelu.
Tous les jours, je vais ramasser les oeufs de nos poulettes et j'ai pu constater que lorsqu'un oeuf se casse dans mes mains, en les frottant l'une contre l'autre, mes mains deviennent toutes propres! Et oui, l'oeuf a un pouvoir nettoyant, surtout le blanc d'ailleurs. alors pourquoi ne laverait-il pas les cheveux?!
Le rhum, lui, assainit le cuir cheveu, c'est aussi un anti bactérien, plutôt efficace lorsque l'on a des pellicules et lorsque l'on veut des cheveux plus secs.
Le citron, ou le vinaigre de cidre, compense le PH trop basique de l'eau (très calcaire ici) et apporte de la brillance aux cheveux.
Les huiles essentielles? Le cèdre d'Atlas est bon pour traiter les pellicules et l'ylang-ylang, mis à part son odeur envoûtante et son pouvoir aphrodisiaque, fait briller les cheveux, ralentit leur chute et stimule leur pousse.
J'utilise ce shampoing environ 1 fois tous les 10 jours environ: il rend mes cheveux tout souples et brillants et ils ne regraissent plus aussi vite. Je l'ai donc adopté!

Ce qu'il vous faut pour 1 shampoing (cheveux couts à mi-longs):
1 oeuf entier
1 cuillère à soupe de rhum
le jus d'un citron
2 gouttes d'huile essentielle d'ylang-ylang
2 gouttes d'huile essentielle de cèdre d'atlas

Dans un bol, vous cassez l'oeuf et le battez en omelette. Vous ajoutez les autres ingrédients et vous battez. Vous transvasez dans une petite bouteille (c'est plus facile pour appliquer sur les cheveux et pour remuer sous la douche). Vous mouillez vos cheveux dès que vous entrez sous la douche (eau bien chaude).  Vous versez petit peu par petit peu le shampoing sur vos cheveux en massant les cheveux et le cuir-chevelu. Il faut en appliquer bien partout et comme le mélange ne mousse pas, ce n'est pas très facile de se rendre compte si tous les cheveux ont bien été imprégnés. Vous laissez poser pendant le temps de votre douche puis vous rincez abondamment: vos cheveux seront tout légers!

DSC_2834

Posté par moussetic à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2015

Salade de fruits et avocat vitaminée

Une grippe a terrassé toute notre famille à l'exception de l'Adolescent, sans doute parce qu'il est souvent dans son antre à agiter son index droit sur une souris électronique et donc plus à l'écart des microbes ambiants!! C'était une bien méchante grippe, très virulente et capable de nous mettre KO, sur la touche, hors service pendant un bon moment! Alors, pour faire le plein de vitamines et de bon gras, nous avons englouti cette belle salade de fruits vitaminée dans laquelle j'ai ajouté un avocat! Nos mangues viennent de chez Orkos: il parait que ce sont les meilleurs fruits du monde. Je ne sais pas si c'est vrai mais ce que je sais c'est que je n'avais jamais mangé de mangues aussi bonnes avant de les commander chez Orkos! Et maintenant que je les ai essayées, je ne peux plus en manger d'autres car elles me semblent bien insipides!

Ce qu'il vous faut pour 4 personnes:
2 mangues
2 pommes
1 pomme
le jus d'un citron

Vous épluchez la mangue et vous la coupez en morceaux. Vous coupez les pommes en morceaux et l'ajoutez aux mangues. Vous coupez l'avocat en morceau et vous l'ajoutez. Vous versez le jus de citron. Vous mélangez et vous dévorez!

DSC_2824

Posté par moussetic à 15:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]